Notre association le « C.H.A.N.T. »,  « pour une Cohabitation Harmonieuse avec les autres Animaux et la Nature sur Terre », œuvre pour la défense de tous les animaux et de leurs droits.

Elle a rejoint :

  • CAP Loup, Collectif d’Associations pour la Protection du Loup en France. Créé en 2014, il rassemble des associations de protection de la nature qui travaillent autour d’un objectif commun, la protection des loups : http://www.cap-loup.fr/ ;
  • Le Collectif du 21 septembre, pour sortir de la chasse et du piégeage. Créé le 21 septembre 2013, il regroupe des associations et des particuliers qui s’opposent à ces barbaries d’un autre âge ;
  • Le Collectif Mode sans fourrure. Il a pour objectif de convaincre toutes les marques qui utilisent de la fourrure animale de s’engager contre cette industrie cruelle, mais aussi de faire évoluer la loi.

 

Elle a pour objectif la réconciliation des hommes avec la nature ainsi qu’à une cohabitation harmonieuse avec toutes les autres espèces animales.

À ces fins l’association :

  • Condamne la marchandisation de l’espace et du vivant, tous les actes de violence, de cruauté et de mépris visant des animaux ;
  • Participe à la reconnaissance et à la défense des droits de tous les animaux sauvages et / ou domestiques, en particulier leurs droits fondamentaux : droits à la vie et à la liberté, au respect de leurs besoins physiologiques et psychologiques, à ne pas être maltraités, etc. ;
  • Veille à faire respecter l’application des législations, des règlements nationaux et communautaires en vigueur en matière de protection animale ;
  • Agit pour faire évoluer et / ou voter des lois en faveur de la condition animale ;
  • Veille au respect du statut des espèces protégées ;
  • Lutte contre le braconnage et le trafic d’animaux ;
  • Œuvre à la protection de la faune sauvage et de son biotope ainsi que, plus globalement, de la nature ;
  • Promeut et soutient les projets de conservation de la faune sauvage menacée à travers le Monde ;
  • Promeut le retour et le maintien durable des grands carnivores en France et en Europe ;
  • S’oppose aux pollutions, risques de pollutions et à l’altération des milieux naturels et des équilibres biologiques tant pour la sauvegarde de la faune et de la flore que pour la préservation de la santé humaine ;
  • Dénonce les conditions de l’expérimentation animale, de l’élevage et de l’abattage industriels, de la marchandisation de l’animal, du commerce de fourrure et, plus généralement, dénonce toutes les pratiques où des animaux se trouveraient en souffrance ;
  • Promeut les alternatives à la fourrure, à l’expérimentation animale, à tout divertissement avec animaux et, plus généralement, à toute pratique mettant en cause l’intégrité physique et / ou psychologique des animaux ;
  • Promeut les alternatives alimentaires végétales ;
  • Suscite, anime et enrichit le débat sur la condition animale.

Les moyens d’action de l’association sont :

  • Actions d’éducation, de sensibilisation et d’information dans des établissements scolaires et universitaires ainsi qu’auprès du grand public et des médias ;
  • Organisation de conférences, de projections, de débats, de rencontres, d’évènements, de rassemblements, de manifestations, de fêtes, de concerts, de tenues de stand, d’actions culturelles, de sorties thématiques sur toute espèce animale ou végétale et de toute initiative, telle que la création et la vente de publications, de calendriers, de dossards, de polos, de badges et autres objets pouvant aider à la réalisation des objectifs de l’association ou tout
    autre moyen légal ;
  • Formulation de propositions et diffusion d’informations auprès de tout organe de décision, d’élus, de médias, etc. ;
  • Intervention par des recours aux procédures du droit national, du droit européen, du droit international, auprès de toutes personnes physiques ou morales, de droit public ou privé et possibilité d’ester devant toute juridiction, en quelque qualité que ce soit, afin d’obtenir l’application des lois et règlements protégeant les animaux et / ou la nature. Réclamation de dommages et intérêts en faveur de la protection de la nature et / ou des animaux ;
  • Acquisition de terrains en France, en Europe ou partout où cette action s’avère possible, par l’achat, le don ou à défaut la location, dans le but de rétablir leur naturalité et d’assurer la conservation de la faune et de la flore ;
  • Coopération avec d’autres associations poursuivant des buts analogues, participation à leurs actions et, si nécessaire, à leur financement.